aller au contenu
Vous êtes ici :  Accueil

En cette période de pandémie à Covid-19, j'ai décidé d'adapter les modalités de consultations :
- toutes les consultations libres sont supprimées
- vous pouvez me rencontrer uniquement sur rendez-vous après avoir téléphoné au 069/21.19.19 et avoir expliqué le motif de votre demande
- mon épouse au secrétariat et moi-même restons disponibles du lundi au vendredi de 8h à 18h
Respectez bien toutes les consignes de protection.

 

Merci de porter un masque lorsque vous venez en consultation.

 

Message aux patients
Appelez votre généraliste !
Ces derniers jours, les généralistes, les hôpitaux, les urgences ont constaté que la population les contacte beaucoup moins et dans certains cas trop tardivement. Ce mouvement général se constate aussi dans les autres pays frappés par la pandémie. Il est accompagné d'une arrivée souvent trop tardive de maladies plus sévères, telles que appendicites, accidents vasculaires cérébraux, maladies du cœur, embolies pulmonaires.
Afin d'éviter un excès de cas urgents, nous rappelons qu'il est important de contacter votre médecin généraliste dès l'apparition de symptômes alarmants : douleur dans la poitrine ou abdominale persistante, maux de tête inhabituels, perte de la parole, perte de force transitoire ou tout autre symptôme vous faisant craindre pour votre santé
Il est évident que votre généraliste appliquera des mesures de protection et d’hygiène. La protection du médecin et du patient est en effet indispensable. N’hésitez pas à en discuter avec lui. Et continuez à observer toutes les mesures barrières et de distanciation spatiale.

 

Conseils de fabrication et d’utilisation des masques en tissu
Préambule
Le port d’un masque chirurgical ou en tissu permet une diminution de la transmission du virus par les gouttelettes au sein d’une communauté́. Il évite que des personnes infectées de la COVID-19 mais a- ou pauci-symptomatiques infectent d’autres personnes (fréquent avec cette maladie).
Le masque en tissu n’a bien-sûr pas la même efficacité́ que le masque chirurgical ou FFP2. De plus les études sont encore insuffisantes pour confirmer de manière ferme leur supériorité́ par rapport à̀ l’absence de masque . Cependant, face à̀ une contagion et une létalité́ inédites et à condition qu’il soit bien utilisé, le masque en tissu vise à̀ appliquer le principe de précaution.
Le masque en tissu est donc une mesure complémentaire parmi les mesures préventives déjà̀ recommandées qui sont :
• Rester à la maison si nous sommes malades
• La distanciation spatiale
• Le lavage attentif des mains
• Tousser et éternuer dans le pli du coude
• Éviter de se toucher le visage, le nez, la bouche et les yeux
• Effectuer du télétravail si la distanciation sociale est impossible
• Consulter son médecin par télé́-consultation
• Le testing et le confinement des malades et des contacts proches en fonction des recommandations en vigueur
Attention, le port du masque pourrait donner un faux sentiment de sécurité́ et aggraver la transmission si nous ne gardons pas en tète ces derniers points !
Type de tissu
Le coton (un coton au tissage serré comme le popelin par exemple) est le meilleur choix pour la confection car:
- Plus facile à̀ laver à haute température (60° minimum) et donc s’abime moins à la longue.
- Plus facile à̀ trouver sur le marché́
- La respiration est plus aisée
Évitez :
- les tissus trop aérés (dentelle, broderies anglaise, double gaze de coton)
- les tissus enduits (plastifié ou odicoat)
- les tissus imperméables (pas évident pour respirer)
- les tissus cireux, épais ou non respirant
- les tissus synthétiques qui ne se lavent pas au-delà̀ de 30-40°C et qui peuvent être irritant sur la peau.
Le masque est composé de 2 couches de tissus + 1 filtre à mettre entre les 2 couches.
La mise en place d’élastiques sur les côtés au lieu de cordelettes peut sembler plus facile d’utilisation.
Type de filtres
Le filtre permet au masque en tissu d’être utilisé 8 heures. Mais, ce dernier doit être changé toutes les 4 heures. Il doit aussi combler, si possible, l’ensemble du masque.
Les matières à utiliser :
- Lingettes dépoussiérantes antistatiques 100% polyester => ce qui se rapproche le plus des masques chirurgicaux
- Sac d’aspirateur
- Filtre à café́
- Papier essuie-tout, à plier en 2 épaisseurs

Quand utiliser le masque ?
L’utilisation du masque est uniquement nécessaire lorsque la distanciation spatiale devient difficile :
- La personne malade à la maison lorsqu’il y a d’autres personnes dans la même pièce pour un soin.
- Lorsque nous allons faire nos courses, à la pharmacie ou si nous sommes amenés à̀ nous rendre chez le médecin
- Dans les transports publics
Il n’est donc pas nécessaire de le mettre à̀ la maison ou dans son jardin si nous sommes seuls ou avec les membres de notre famille vivant sous le même toit !
Les masques peuvent être gardés 8 heures avant d’être lavés (Pas forcément 8 heures consécutives).
Ne pas utiliser de masque pour les enfants de moins de 2 ans, des personnes qui ont des difficultés à̀ respirer ou ne savent pas enlever le masque seules.
Stérilisez le masque en le lavant à minimum 60°C pendant au moins 30 minutes ou en le faisant bouillir dans une casserole durant 5 minutes s’il est humide ou après les 8 heures. Le séchage doit se faire dans un délai inférieur à 2 heures après le lavage.
Pour éviter toute contamination lors de la manipulation (toujours par les élastiques), placez le masque dans un sac en tissu pouvant supporter une haute température avant de le mettre à̀ la machine ou manipulez-le avec des gants. Si vous n’avez pas de gants, dans tous les cas, le lavage des mains après manipulation reste une mesure efficace.
Bien isoler le masque du reste du linge et le mettre dans un bac fermé qui lui est destiné́. Il ne faut pas le mélanger avec les autres vêtements qui se lavent à 40°C.
ATTENTION !
- Ne plus utiliser le masque s’il est humide ou si vous avez éternué́ / toussé dedans ! Le laver si c’est le cas. Pour cette raison, en prévoir plusieurs pour une journée.
- Le masque ne peut pas être placé sur le front lorsque nous attendons de le réutiliser.
- Le port du masque ne dispense pas des mesures préventives énoncées au début.
- Si vous êtes malade, il ne faut pas sortir de chez soi durant la période donnée par le médecin.
- Les masques chirurgicaux et FFP2 sont réservés aux soignants en priorité́
- Comme conseillé par les autorités, le confinement reste toujours important.
- Les recommandations actuelles seront soumises à̀ révision en fonction de l’évolution du contexte et des connaissances.

Utilisation du masque tissu
Placement du masque
Séquence à respecter :
1. Bien se laver les mains à l’eau et au savon AVANT de prendre le masque.
2. Ne pas toucher l’intérieur du masque
3. Le prendre uniquement par les élastiques sur les extrémités
4. Mettre les élastiques derrière les oreilles
5. Venir serrer en pinçant le dessus du nez (Image 1)
6. Le masque doit couvrir l’ensemble du nez jusqu’au menton (Image 2)
7. Se laver les mains après l’avoir mis
Ne pas toucher le masque (ne pas toucher les yeux, le nez et la bouche si nous voulons nous gratter ou le replacer par exemple) ou le retirer si nous souhaitons discuter.
Retrait du masque
1. Le retrait du masque se fait uniquement lorsque l’on est rentré chez soi ou quand le soignant est parti de la pièce.
2. L’enlever par les élastiques derrière les oreilles
3. Le placer sur un crochet ou toujours sur le même meuble, sans toucher la partie en tissu du masque.
4. Se laver les mains après retrait
ATTENTION !
Ne pas toucher le masque jusqu’à̀ la prochaine utilisation
Chaque membre de la famille doit avoir son endroit à lui dans la maison où le masque sera placé en attendant la prochaine utilisation. Il faut éviter que tous les masques soit placés au même endroit.
Le masque peut être placé au niveau cou lors de promenade seul. Lors de la réutilisation du masque, toujours bien se laver les mains et suivre à nouveau la procédure du placement.
Merci au Docteur Macq G. pour ces précieux conseils.

 

 

 

 

 

 

AVIS IMPORTANT POUR LES PATIENTS 

 

Veuillez, présenter lors de chaque consultation, votre Carte d'identité à puce ou Carte ISI+ .

 

 

 

  • Activités Médicales

    Médecine Esthétique : Cryolipolyse, Botox, Fillers, Peeling TCA ...

    Traitement de l'Hyperhydrose (excès de transpiration) des aisselles

    Mésothérapie

    Nutrition

    Micro-Nutrition

    Electrocardiogramme

    Sevrage Tabagique

  • Médecin autorisé à exercer et assuré.

    Votre texte ici

  • Mesures d'hygiène Coronaviruse

    picture8453100490334788774.jpg

    Votre texte ici

Zoom sur...

Carte de visite

Docteur Philippe Delhaye

Médecine générale

En savoir plusContactez-moi

Lieu de pratique

Cabinet du Docteur Philippe Delhaye
Chaussée de Lille, 39
7500 Tournai

tél. :  069 211919

Horaires d'ouverture du secrétariat :

 Le secrétariat est ouvert de 8h30 à 18h



Parking à proximité

Pour les résultats, veuillez téléphoner entre 13h et 13h30.


voir le plan d'accès


CRYOLIPOLYSE  LE FROID QUI VOUS FAIT FONDRE LA GRAISSE LOCALISEE

 

Le refroidissement non invasif du tissu adipeux qui induit une lipolyse, c’est-à-dire la décomposition des cellules adipeuses, permet de débarrasser le corps de la graisse sans abîmer les autres tissus. Les principes scientifiques de cette technique ont été découverts par les dermatologues Dieter Manstein, MD, PHD, et R. Rox Anderson, MD, du Wellman Center for Photomedicine au Massachusetts General Hospital de Boston, CHU affilié à la Harvard Medical school.

Cette technique a obtenu le prestigieux agrément FDA (Food and Drug Administration).

 

 

Principe

Les cellules adipeuses sous-cutanées sont naturellement plus vulnérables aux effets du froid que les autres tissus adjacents.

L'exposition au froid par extraction de l'énergie provoque l'apoptose des cellules graisseuses, c'est-à-dire une mort naturelle contrôlée des cellules qui entraîne la libération de cytokines et autres médiateurs inflammatoires éliminant peu à peu les cellules visées.

Les cellules inflammatoires digèrent progressivement les cellules adipeuses visées au cours des semaines qui suivent la procédure, ce qui diminue l'épaisseur de la couche graisseuse.

Les lipides des cellules adipeuses sont lentement libérés et transportés par le système lymphatique, puis traités et éliminés de la même manière que la graisse provenant des aliments.

Fonctionnement

Certains amas graisseux localisés sont résistants aux régimes et aux activités sportives.

Le Cryo iShape refroidit les cellules graisseuses jusqu’à un seuil de température induisant l’apoptose des adipocytes. Les nerfs et les tissus environnants ne sont pas lésés. En effet, seuls les lipides présents dans les adipocytes cristallisent à une température supérieure à celle de l’eau dans les autres cellules. A la suite du traitement, les cellules graisseuses démarrent leur cycle de mort apoptotique. Elles sont ensuite éliminées progressivement par le système immunitaire dans les semaines qui suivent.

Les amas graisseux traités diminuent nettement. Leur diminution apporte une amélioration de la silhouette. Indications

Traitement localisé des amas graisseux. Zones indiquées: Ventre - Hanches - Poignées d’amour - Genoux - Cuisses - Intérieur des cuisses - Bras - Bas du dos, haut du dos (zone sous les omoplates) - Menton

Déroulement d'une séance

Consultation médicale pour évaluation du plan de traitement. Mesure de l'épaisseur du pli cutané, et marquage de la zone à traiter.

Application de la membrane protectrice de la peau.

Traitement de la zone entre 50 et 70 minutes. Vous allez ressentir une sensation de traction de la peau et un léger froid sur la zone traitée. La zone est très vite anesthésiée par le froid et vous pourrez en profiter pour vous détendre, lire ou écouter de la musique.

Coût du traitement

Les honoraires sont liés au nombre de zones traitées. En moyenne 1 à 2 séances sont nécessaires pour éliminer la zone adipeuse.

Les poignées d'amour par exemple représentent 1 zone et le traitement durera environ 1h00.

 

 

 

 

 




Ce site n'a pas pour vocation de remplacer une consultation médicale